Comment bien préparer l’arrivée de son chiot ou de son chien ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à posséder un chien (21% environ de la population française), mais cela n’est pas à prendre à la légère. Que faire pour bien préparer l’arrivée d’un chiot à la maison? Avons-nous réfléchi au coût (relativement important: plus de 2000 euros annuels!), à l’espace et au temps dont nous disposons? Vous êtes prêt? Alors on vous dévoile les astuces pour bien choisir son chien et pour être prêt à le recevoir dans les meilleures conditions! Santé, type et quantité de nourriture, accessoires à acheter, on vous guide dans votre démarche!

Préparer arrivée du chiot

Sommaire

Réflexions préalables à l’adoption d’un petit compagnon

Vouloir adopter un joli petit chien pour la famille ou soi-même, c’est bien. Mais se poser les bonnes questions avant l’adoption dudit animal, c’est encore mieux!

Adopter un animal de compagnie, un chien, n’est pas anodin. Ce n’est peut-être pas comme adopter un enfant. Néanmoins, il faut tout de même se poser les bonnes questions, et y réfléchir sérieusement. En effet, une fois le chien adopté, il est plus difficile de revenir en arrière. Et disons-le franchement, l’arrivée d’un chien dans notre vie bouscule nos petites habitudes car nous avons une responsabilité de plus! Un chien, c’est un être vivant qui a besoin d’attention, ce n’est pas un objet de décoration…

Voici donc quelques points à vérifier et à bien prendre en compte avant de décider d’adopter notre fidèle compagnon à 4 pattes!

A partir de combien de mois puis-je acquérir mon chiot ?

chiotPour adopter un chien, mieux vaut avoir un peu de patience… Vous pouvez réserver votre chiot bien en avance. En revanche vous ne pourrez le rapporter chez vous qu’au bout de 2 voire 3 mois, le temps qu’il soit sevré et qu‘il n’ait plus besoin de sa mère.

L’âge idéal pour adopter un chiot de compagnie se situe généralement entre 2 et 3 mois. Au delà de 3 mois, le chiot commence à prendre ses petites habitudes et il vous sera plus difficile de les faire évoluer…

Avant l’arrivée du chiot 

Il y a une multitude de petits détails que vous pouvez aborder avant d’avoir le chiot/ chien à la maison.

Se préparer à devenir maître

Votre nouveau compagnon va être dépendant de vous. Il faut donc se poser les bonnes questions et réfléchir correctement à ce que cela implique. En effet, avoir un chien nécessite de prendre en compte certains points importants.

  • Est-ce que j’aurais le temps de m’en occuper correctement ?
  • Est-ce que je saurais le dresser ?
  • Est-ce que j’aurais le budget nécessaire pour assurer son bien-être ?
  • Est-ce que cela risque d’interférer dans mes relations avec mes proches ?

Ce sont quelques questions qu’il faut impérativement se poser car il est difficile de se séparer d’un chien après son adoption.

conseils-avant-adopter-chienPoint tout aussi important, il faudra avoir en tête les différentes obligations légales et être conscient que votre responsabilité civile peut être engagée.

Voici quelques questions qu’il faudrait se poser avant d’adopter un chiot. Il y en a en réalité plus que cela bien entendu et nous essaierons d’y répondre au fil de l’eau dans cet article.

  • Est-ce que je risque quelque chose si mon chien est maltraité ?
  • Qu’est-ce qu’il se passe si mon chien mord quelqu’un ?
  • Est ce que je dois assurer mon animal ?
  • La visite chez le vétérinaire est-elle obligatoire ?

Votre motivation ne doit pas être de faire comme tout le monde, surtout pas ! Vous devez avoir envie d’adopter un chien pour les bonnes raisons. Que ce soit pour donner ou recevoir de l’attention, pour partir à la chasse, faire des concours canins ou établir un contact avec un animal, une relation de confiance, les raisons ne manquent pas !

Alors on fait le tour des pour et contre et on voit si les motivations sont bien réelles…

Il faut également que vous ayez un mode de vie qui vous permette d’accueillir un chien dans les meilleures conditions. Si vous voyagez sans cesse et n’êtes pas à la maison, si vous détestez faire le ménage ou avez en horreurs la saleté, si vous n’aimez pas vous promener, si vous ne disposez que de très peu de temps, mieux vaut ne pas adopter un animal de compagnie. Un chien a besoin de balades régulières et quotidienne, d’air frais, d’attention et donc de temps. Alors analysez votre mode de vie et voyez s’il est compatible ou pas !

Lorsque vous serez suffisamment renseigné sur ce qu’implique l’adoption d’un chien et que vous serez sûr de ce que vous voulez, alors seulement vous pourrez envisager d’en adopter un.

Attention: Pensez à vérifier aussi que vous n’êtes pas allergiques aux chiens! Si vous l’êtes, abandonnez l’idée du chien, cela serait trop contraignante au quotidien… Si cela ne vous inquiète pas ou vous votre désir d’adopter une petite boule de poil alors des solutions existes (poils non allergique, solutions médicales..)

Comment choisir son chien :

Quelques questions à se poser avant d’adopter définitivement un chien…

En fonction du mode de vie:

Je choisis le chien qui me correspond le plus, qui peut s’adapter à mon mode de vie. Cela peut sembler évident et pourtant…

Si vous aimez le grand air et êtes sportif, si vous avez une maison et un jardin, vous pouvez opter pour un grand chien type Beauceron ou labrador. Ces chiens aiment se dépenser et seront ravis de vous accompagner en footing. En revanche si vous n’avez pas de jardin et n’aimez pas les grandes sorties, mieux vaut privilégier un petit chien type chihuahua ou bichon maltais…

Veillez aussi à ce que l’animal soit relativement sociable avec les enfants si vous en avez (Terre-neuve, setter irlandais, labrador).

Choisir son chienEn fonction de sa race:

Nous l’avons vu, le mode de vie est à prendre en compte dans le choix de la race de l’animal. Mais vous pouvez opter pour des races en vue ou tout simplement pour un coup de cœur, s’il correspond à vos critères et à votre mode de vie.

» Fiches détaillées de toutes les races de chiens

En fonction du sexe:

Vous devez également réfléchir au sexe de l’animal en fonction de ce que vous trouvez de plus avantageux ou de moins contraignant.

Vous devez savoir qu’une femelle est, normalement plus docile et plus affectueuse qu’un mâle. Elle n’a pas de comportement à tendance dominante. C’est évidemment ce qu’il vous faut si vous souhaitez faire un élevage.

Elle peut souffrir de certaines pathologies mammaires et perd du sang lors des chaleurs.

Le mâle quant à lui a tendance à vouloir être dominant. Il fugue plus facilement. Il est un fidèle compagnon mais peut aussi être un chasseur remarquable ainsi qu’un bon gardien.

En cas de doute, mieux vaut prendre une femelle dans un premier temps.

En fonction du caractère:

Que ce soit dans un refuge, chez un ami ou chez un  éleveur, vous devez analyser (sans intervenir) le comportement du chiot/chien désiré. Vous n’avez qu’à observer ses phases de jeu avec les autres chiots de la portée. En fonction, vous verrez très vite s’il a un tempérament de dominant ou alors  s’il est plus craintif.

Il est aussi important de vérifier l’attitude du chiot envers vous. S’il s’approche et veut jouer, s’il mord, c’est qu’il est prêt à venir vers vous. En revanche s’il ne veut pas venir et part se cacher, s’il est vraiment trop craintif, mieux vaut ne pas le choisir…

Environnement Chiot

L’environnement

Il faut réfléchir à l’espace dont on dispose et de celui que l’on veut bien alloué à notre animal de compagnie. Si on vit dans une maison à la campagne avec un jardin, on pourra se permettre à peu près tous les types de chiens. En revanche, soi on vit dans un appartement sans jardin, le choix se fait plus restreint car tous les chiens ont besoin d’espace et de liberté.

Bon à savoir: Si vous avez un jardin, pensez à le clôturer afin que votre chien ne soit pas en danger.

» Sécuriser :

En effet, trop souvent nous pensons, à tords, que notre maison et notre jardin sont très bien comme ils sont.

Dehors: Si vous possédez un jardin, il doit être clôturé sur toute la longueur et qu’il n’y ait pas de trous dans la haie afin que le chien ne puisse pas partir et se faire écraser. Débarrassez-le des objets dangereux s’il y en a (câbles électriques, outils de jardins.)… Protégez votre potager ou délimitez-le si vous ne voulez pas que votre chien y aille. Si vous avez une piscine et qu’elle n’est pas clôturée, pensez à le faire.

A l’intérieur: Vous devez également penser à ne pas laisser trainer au sol des produits ménagers et autres produits dangereux car le chiot lèche et mange tout… Vous pouvez également placer des barrières pour que le chien ne monte pas les escaliers ou ne les descende, s’il ne sait pas encore le faire.

» Délimiter :

Vous devez réfléchir aux zones qui lui seront autorisées contrairement à celles dans lesquelles il ne pourra pas aller. Vous devrez donc commencer à prendre l’habitude de fermer certaines portes (de la chambre ou de la cuisine par exemple).

A l’intérieur, vous  pouvez également définir sa place en positionnant un tapis ou une corbeille à chien là où vous souhaitez qu’il soit.

A l’extérieur, vous pouvez lui faire un enclos au sein du jardin ou choisir un arbre auquel placer une longue corde pour qu’il puisse être attaché tout en ayant beaucoup de liberté de mouvement.

A savoir : Les clôtures anti-fugue sont une excellente alternative (économique et efficace) pour sécuriser et délimiter la zone d’espace de votre animal de compagnie.

» Adapter au nouvel occupant :

Vous pouvez ensuite placer une niche dans le jardin.

Enfin, vous pouvez commencer les achats des indispensables pour chien: nourriture, laisse, collier, gamelle…. Afin que tout soit disponible le jour de son arrivée. Comme ça, on évite le stress, on a le temps de bien voir ce qu’il manque ou pas et on est bien lorsque le chiot se présente à la maison!

Une fois tout cela effectué, vous devez sensibiliser votre entourage au sujet de l’arrivée du chien. Il est primordial que votre entourage, enfants compris, comprenne bien qu’un chien n’est pas un jouet, qu’il a besoin d’espace, de calme, de tendresse. Car le chiot qui arrive dans la famille vient d’être coupé de sa famille à lui. Il faut bien expliquer que le chiot peut, dans un premier temps ne pas avoir envie de jouer ou de recevoir des caresses et qu’il faut respecter cela. Cela peut vous sembler évident mais c’est bien important que les enfants, la famille et les amis comprennent cela.

Si vous avez d’autres animaux, il faudra essayer de leur montrer de l’attention même lors de l’arrivée du chien afin qu’ils ne se sentent pas rejetés, mis au placard ou remplacés.

Où trouver le chien idéal :

Il existe trois solutions envisageables: chez l’éleveur, chez un ami, dans un refuge. Dans tous les cas l’animal doit vous être remis après sevrage et socialisation.

Chez un éleveur canin:

L’éleveur a pour métier de faire naitre plusieurs portées par année et de s’en occuper jusqu’à la vente et au sevrage. Vous pouvez donc tout à fait acheter un chien d’élevage. Vous devez avoir au préalable choisi l’élevage sur conseil d’un vétérinaire ou par bouche à oreille. Visitez-le, cela vous permettra de vous faire une idée du sérieux de l’élevage. Les chiots (et locaux) doivent être propre, suffisamment nourris et en bonne santé. Si l’élevage vous convient, vous n’avez plus qu’à réserver un chiot auprès de l’éleveur. A ce moment là des arrhes peuvent être demandés.

En refuge pour animaux (SPA)

Vous pouvez opter pour une démarche un  peu plus éthique en faisant le choix de prendre un chien en refuge. Il est plus difficile de trouver un chiot qu’un chien cependant. Ces chiens et chiots de refuges sont des chiens qui ont été abandonnés par leur famille d’accueil. Vous n’aurez qu’à aller dans un refuge, expliquer votre requête et le refuge vous dira si un chien peut vous correspondre. Vous pouvez faire le tour du chenil avec un bénévole pour voir si vous avez le coup de coeur. Si vous ne trouvez pas tout de suite, vous pouvez attendre un peu et retenter votre chance plus tard.

Attention, il est plus difficile de recueillir un chien qui a déjà eu une famille par le passé. Il peut avoir été battu, mal nourri ou abandonné. En fonction de son passé, il peut garder des séquelles physiques mais aussi psychologiques.

Chez un particulier :

Vous pouvez avoir, parmi vos connaissances des gens qui donnent ou vendent la portée de leur chienne. Vous pouvez aussi trouver une multitude de petites annonces en ligne et dans les journaux spécialisés.

Généralement ces chiots sont gratuits et ne sont pas de race. Dans tous les cas vous devez être vigilant. Demandez à voir l’endroit où il vit, demandez le certificat de santé. Pensez que contrairement aux chiots d’élevage ou de refuge, ceux des particuliers ne sont pas obligatoirement stérilisés, vaccinés et pucés, cela peut être à votre charge. Pensez donc à prévoir un budget de 200 euros environ.

Choisir le nom de son chien

Accueillir son chiotSi votre chien est inscrit au LOF (livre des origines Officielles):

La première lettre du nom sera déterminée par l’année de naissance du chiot. Par exemple, cette année 2018, les chiots inscrits au LOF doivent avoir un nom dont la première lettre est un O (type: Orcan, Orius…)

Vous ne devez pas choisir le nom de votre chien à la légère. Une fois que vous lui aurez appris à le reconnaitre, il  ne réagira plus qu’à son nom et vous ne pourrez pas faire machine arrière…

Comme c’est le nom du chien qui vous permet de l’interpeler, mieux vaut ne pas choisir un nom trop long ou trop fantaisiste(en pleine rue cela peut vous attirer des regards).

Pour les chiens non inscrit au LOF:

Vous faites ce que vous voulez! Il faut privilégier les noms courts car les chiens ne perçoivent bien que 2 syllabes. On peut s’amuser à doubler les sons (titi, lulu…). Adaptez le nom à la corpulence du chien, à son sexe et à son caractère.

Toujours pas trouvé ? voici des idées de noms

Les noms de chiens correspondent en général à:

  • Des noms d’aliments: Sucre, cookie, caramel, chocolat, Oreo, Cannelle…
  • Des noms de dieux ou êtres mythologiques: Zeus, Athos, Thor…
  • Prénoms humains: Léon, Harry, Charlie…
  • Lieux: Ontario, Paris, Sydney, Fidji…
  • Des noms de marques/ personnes célèbres ou personnages de films: Olaf, Tyson, Mercedes, Chanel
  • Une invention personnelle: ce que vous voulez et qui n’existe pas forcément encore!

Pour les noms commençant en O (chiens inscrits au LOF):

Opale, Oscar, Onyx, Ollie, Oslo, Oural, Orka, Olaf, Opium, Otis, Orion, Onix, Oxy, Orlane, Orphée ou encore Orca sont des noms répandus.

Vous pouvez opter pour des noms plus rares comme:

Opi, Oliana,  Ontario, Onta, Olk  ou encore Olm.

Pour les noms ne commençant pas par un O:

On a tendance à retrouver des noms comme: Chanel, Filou, Rocky, Fidji, Nala, Roxy, Cannelle, Isis, Maya, Cookie.

Exemples de noms les plus donnés en fonction de la race:

Bulldog Cavalier King Charles Berger Allemand Bichon Maltais Dog Allemand Saint Bernard
Thor Lucky Rex Milou Zeus Beethoven
Attila Caramel Sultan Snoopy Helios Chuck
Tyson Jazz Titus Eros Gotan Balou
Goliath Cookie Rocky Flocon Athos Gorky

TOP 20 des noms toutes lettres confondues
 Maya
 Lucky
Chipie
 Max
Lola
Filou
Jack
 Luna
 Bella
 Snoopy
 Rocky
Louna
Happy
Rex
Chanel
Tina
 Vanille
 Nala
Fidji
Isis

TOP 20 des noms commençant par O
 Oscar
 Onyx
Océane
 Oslo
Olga
Orphée
Olaf
Oliver
 Olympe
Ophélie
 Orka
Oreo
Otis
Odin
Orion
Obelix
 Olive
Odie
Ozzy
Opium

Le budget pour entretenir un chien

Si vous avez un budget très serré, voire limite à chaque fin de mois, il vous sera très difficile de trouver une solution pour adopter. Même si vous trouvez un chien gratuit (un ami vous l’offre), il reste toujours à financer les vaccins et autres visites obligatoires chez le vétérinaire, la nourriture et tous les objets dont votre chien aura besoin. Dans votre intérêt comme pour celui de votre chien, mieux vaut attendre d’avoir plus de budget pour adopter.

Pour ceux qui pensent qu’avoir un chien n’est pas un problème, il faut tout de même prévenir: Le coût d’un chien peut très vite devenir conséquent.

Les prix sont donnés à titre indicatifs, varient en fonction de la marque et des spécificités techniques….

Le prix d’achat du chien

La première dépense concerne le prix d’achat du chien. Un chien inscrit au LOF (Livre des Origines Français) coûte beaucoup plus cher qu’un chien qui n’y est pas inscrit. Un chien inscrit au LOF coûte entre 300 et 2000 euros. De plus, si le ou les parents du chien ont gagné un prix, le chiot sera vendu plus cher également. Bon à savoir, le prix du chien diminue de moitié environ si vous l’achetez adulte.

Les frais vétérinaires (obligatoires ou vivement conseillés)

Chiot Frais Vétérinaire

  • Pucer ou tatouer l’animal : 60 à 70 euros (obligatoire)

Vous devez tout d’abord : soit tatouer soit pucer/ mettre une puce électronique sur votre animal. Cette dépense est normalement faite par le vendeur mais cela dépend d’où vous achetez votre animal…

  • Les vaccins : 140 euros la première année  (obligatoire)

 

Le vaccin CHPLR se fait en deux injections (donc deux visites chez le vétérinaire) et protège votre chien contre la maladie de carré, l’hépatite, la parvovirose, la leptospirose et la rage.

  • La castration : 200 euros (conseillée)
  • La stérilisation : de 300 à 400 euros en fonction de la taille de l’animal(conseillée)

Elle évite les chaleurs deux fois par an.

  • Les consultations vétérinaires (prix très variable en fonction du problème)

Votre chien aura parfois au cours de sa vie des petits ennuis de santé. Vous devrez alors l’emmener chez le vétérinaire, que ce soit pour un épilé coincé dans une oreille, une morsure d’un autre chien ou simplement une otite… Comptez au minimum 50 euros la consultation, les prix peuvent monter très vite.

Par la suite vous aurez une visite annuelle chez le vétérinaire, sauf problème de santé survenu avant la visite annuelle évidemment.

Il faudra chaque année protéger votre animal des puces/tiques et autres vers. Vous devrez donc très régulièrement lui proposer soit un médicament, soit un collier ou autres pipettes antiparasitaires. L’anti-puce/anti-tique se met une fois tous les 7/8 mois environ (suivant les marques et modes d’administration) et le vermifuge 2 fois par an environ.

De même il existe un rappel tous les ans pour les vaccins CHLRP. Si vous souhaitez partir à l’étranger, le vaccin antirabique est obligatoire.

Passeport Chien

  • Le passeport : de 5 à 10 euros (obligatoire)

Il est indispensable pour voyager à l’étranger et/ou et si vous voulez faire vacciner votre chien contre la rage. Le certificat antirabique n’est plus d’actualité.

 

  •  Le produit anti-puce/ anti-tiques : 20 à 30 euros  suivant les modèles et marques (très vivement conseillé)

Le produit s’applique pour une durée de 8 mois suivant les modèles et modes d’administration. Votre chien doit être protégé en permanence. Les produits ont deux actions simultanées: répulsive et létale. Ils empêchent les tiques et puces de se fixer sur l’animal et tuent les parasites déjà en place.

» Découvrir les colliers anti-puces et leur efficacité

  • Le vermifuge : 8 euros  (très vivement conseillé)

Tous les mois pendant 6 mois puis 2 fois par an.A faire une fois par mois jusqu’à 6 mois puis 2 fois par an. Le vermifuge apporte une protection de votre animal vis à vis des vers digestifs. Cela évite la contamination de votre chien et de vous-même.

Meilleurs vermifuges

  • Le décès (obligatoire) : de 80 à 200 euros

Vous pouvez choisir entre l’incinération individuelle  (140 euros) et la prise en charge du corps par le vétérinaire (70 à 250 euros selon la taille du chien).

L’alimentation

Que ce soit en alimentation maison, industrielle ou santé, le prix de la nourriture dépend avant tout de la taille de votre animal et donc de ses besoins journaliers

Alimentation maison, celle que vous lui préparez

Vous pouvez « cuisiner » vous-même les repas de votre chien. Le repas basique est souvent composé d’un mélange de riz, de pâtes, de légumes et d’un peu de viande. Cela ne vous coutera rien si vous utilisez les restes de votre frigo. Sinon, cela va dépendre des quantités dont votre chien à besoin et de la marque et de la qualité des aliments que vous allez cuisiner.

Aliments à ne JAMAIS donner à un chien

  • Le sucre et tous ses dérivées (gâteaux, crèmes, chocolat…)
  • Les graisses cuites
  • Le fromage fermenté
  • La charcuterie
  • Les préparations en sauce
  • Les petits pois
  • Le poisson cru
  • Les pommes de terre
  • Le poumon, rate, cervelle

Aliments à TOUJOURS utiliser pour nourrir votre chien

  • La viande ( boeuf, veau, mouton)
  • Les abats (coeur, foie)
  • La viande de volaille (pensez à enlever les os)
  • Le lait, les fromages non fermentés
  • Les céréales (soja,pâtes alimentaires, riz, maïs, avoine)
  • Les légumes verts (haricots, courgettes, épinards, sauf le chou)

Aliments à donner de temps en temps à votre chien

  • Les graisses non cuites  1 fois/semaine (lard frais, beurre frais, huiles végétales de première pression : olive, maïs, tournesol).
  • Les fromages blancs frais
  • La levure de bière 2 fois/semaine
  • Le poisson cuit
  • Le pain rassis

Quantité à donner

La ration pour votre chien dépend de son poids. En revanche, elle sera toujours composée comme suit: 1/3 de riz ou de pâtes, 1/3 de viande, et 1/3 de légumes.

Les doses sont établies comme suit:

30 g de nourriture par kilo de poids vif (10 gr de viande, 10 gr de légumes et 10 gr de riz ou pâtes)

Exemple, votre chien pèse 10 kg, vous devez lui donner : 300 grammes de nourritures dont 100 gr de légumes, 100 gr de viande et 100 gr de riz.

 Alimentation industrielle

Ce sont les énormes sachets de croquettes vendus par 1, 5 , 15 et parfois 25 kg. Les prix de ces sachets varient en fonction de la quantité achetée en une fois et de la marque bien évidemment.

Il existe également les boites de pâte pour chiens dont le prix varie là encore en fonction de la quantité et de la marque.

Elle est répartie en 3 catégories:

  • Les aliments secs type flocons de céréales ou croquettes
  • Les aliments humides type paté pour chien avec viande légumes et céréales.
  • Les aliments semi-humides dans lesquels il faut rajouter de l’eau.

Dans tous les cas, respectez les doses indiquées sur le paquet.

Croquettes Friskies Vitafit Chiot

Friskies Vitafit Junior

Le meilleur choix de nourriture pour chiot : 10kg de croquettes au poulet et aux légumes !

9
Croquettes Pedigree Lot Paté chiot

Pedigree Lot de 12 sachets fraîcheur aux viandes en sauce

Le pathé Pedigree fait partie des meilleurs produits disponible pour l'alimentation de votre animal !

9

Attention, plus le prix est bas, moins les aliments sont de qualité et cela peut être mauvais pour votre fidèle compagnon.

Alimentation spécifique, de santé

Ce sont des aliments connus pour être plus sains pour nos amis. Leur prix est beaucoup plus élevé que l’alimentation industrielle, comptez au minimum 20 euros pour un sac de 1 Kg !

Il en existe pour tous les goûts: diététique, mauvaise haleine, poil brillant…vous trouverez forcément l’alimentation adaptée à votre chien. Souvent ces aliments sont de meilleure qualité.

Respectez les doses données sur le paquet.

Conservation des aliments

Pas plus de 48 heures dans un plat couvert au réfrigérateur pour l’alimentation maison.

Les boites de pâté se conservent au moins 3 ans voire 4.  Une fois ouverte, une boite doit être placée au réfrigérateur et consommée dans les 24 heures. Pour les articles type croquettes la conservation est d’au moins un an voire plus selon les marques.

Combien de repas votre chien doit-il manger par jour?

Le chiot mange plusieurs fois par jour (pour une bonne croissance) :

  • de 2 à 4 mois, le chiot doit manger 3 fois par jour
  • de 4 à 6 mois, il devra prendre 2 repas par jour
  • Le chien adulte ne mange plus qu’une fois par jour, généralement le soir.

La boisson

Un chiot ou un chien boit chaque jour de l’eau à raison (en moyenne) de 50 à 70 mL d’eau par kg de poids. Pensez à lui laisser de l’eau à disposition en permanence. Il peut boire plus s’il fait de l’exercice ou en cas de fortes chaleurs…

Les indispensables du quotidien

Niche

Il faut savoir que le choix de la niche est important: en fonction du lieu (dehors/dedans), de la taille du chien, ou encore de la saison, une niche peut s’avérer être plus judicieuse qu’une autre….

Vous pouvez l’acheter ou la fabriquer vous-même il suffit de respecter certains critères… Voyons cela ensemble.

Vous pouvez trouver des niches en bois, en plastique, voire en carton! Faites ou achetez une niche en bois de taille moyenne: pas trop petite pour que le chien ne sente pas à l’étroit et pas trop grande pour qu’il puisse la chauffer de la chaleur de son corps… Le must c’est le toit relevable qui permet nettoyer la niche sans avoir à trop se baisser! Pensez à laisser passer l’air mais pas trop, la niche doit protéger du soleil et de la pluie!

Niche pour chien en PVC
  • Le collier, la laisse et la médaille : 60 euros

Vous aurez besoin de la laisse lors de vos balades (suivant les lieux elle est obligatoire). La laisse se fixe sur le collier donc votre chien devra en porter un. LA médaille n’est pas obligatoire mais peut être un plus si vous perdez votre chien, laissez votre numéro de téléphone…

  • La brosse pour chien : 10 euros

Accessoire indispensable pour tous les chiens, petits et grands, à poils courts ou longs.

  • Le shampoing : 5 euros

Vous devez choisir un shampoing spécial chien car nos shampoing ne sont pas conçus pour eux et peuvent les irriter.

  • La gamelle pour chien : A tous les prix de 5 à 30 euros
  •  La corbeille pour chien : 30 euros
  • Le sac de transport pour chien : 50 euros

Obligatoire pour utiliser les transports en commun avec votre chien s’il fait moins de 5 kg.

  • La muselière : 5 euros

Elle est obligatoire pour les chiens de catégorie 1 et 2 dans les lieux publiques.

Vous pouvez également craquer pour: (moins indispensable)

  • L’os à mâcher : 3 euros
  • Les jouets pour chien : vous en trouvez à tous les prix en fonction des modèles. A partir de 2 euros
  • Les biscuits et friandises : 3/4 euros / boite
  • Les gamelles

Il vous en faudra 2: une pour l’eau et une pour la nourriture. Attention, il en existe de nombreuses tailles et de toutes les matières (inox, plastique.)… Veillez à prendre des gamelles adaptées à la taille de votre chien! Prenez de préférence une gamelle avec un socle en caoutchouc antidérapant, cela évitera de retrouver la gamelle renversée. Prenez une petite gamelle si vous avez un chien de petite taille et donc d’appétit plus petit. et inversement si vous avez un gros chien, prenez une grande gamelle. Il existe la version gamelle « sur pieds » pour permettre au chien de manger en hauteur (pour les grands chiens). Il existe aussi des gamelles spéciales: pour les chiens qui mangent trop vite, elle permet de faire ralentir le chien en l’obligeant à manger de petites quantités peut à petit. Il existe aussi des gamelles spéciales pour les chiens à nez court qui facilite la prise de nourriture…

Les jouets

Le chien a besoin de se dépenser et de jouer. Que ce soit avec vous ou avec un jouet, cette activité lui est indispensable à la fois pour canaliser son énergie mais aussi pour son développement.

Il en existe beaucoup, de toutes les matières, de toutes les formes et surtout, tous n’ont pas la même fonction: mordiller, attraper, faire basculer…

Pour les chiots, la balle à mâcher et les jouets qui couinent sont particulièrement appréciés.

A vous de choisir celui qui pourrait correspondre au caractère de votre chiot.

Les accessoires pour bien continuer

Le collier anti fugue

Il vous permettra d’empêcher votre chien de fuguer. Dès qu’il va franchir la limite fixée, son collier va lui envoyer des impulsions électrostatiques indolores mais désagréables. Elles vont l’obliger à faire demi-tour et à revenir dans la zone autorisée.

Le collier GPS

Il permet de localiser votre animal n’importe où en temps réel. Si vous le perdez de vue, cela vous permettra de le retrouver plus facilement. Il peut aussi être utilisé pour voir l’activité physique de votre chien sur la journée (nombre de pas, kilomètres parcourus…).

Collier étrangleur

C’est un collier qui se resserre dès que le chien tire trop sur la laisse. Il est souvent utilisé pour les chiens corpulents ou trop énergiques.

Collier anti-aboiement

Pour les chiens qui ne sont pas complètement éduqués, le collier anti-aboiement permet de l’empêcher d’aboyer à la moindre contrariété! il en existe différents modèles et avec différents fonctionnements. Le collier anti-aboiement spray diffuse une odeur désagréable à votre chien. Celui-ci va  s’arrêter de japper. Un autre type de collier anti-aboiement fonctionne par l’émission de stimulations électrostatiques qui sont indolores mais très désagréables. Cette solution doit être passagère.

Le distributeur auto de croquettes

Il permet de délivrer à heures fixes et dans les quantités nécessaires à votre animal de compagnie la nourriture dont il a besoin, ce qui est très pratique lorsque vous vous absentez un soir mais voulez que votre chien mange à heure fixe et en quantité déterminée. Cela évite à votre chien de se ruer sur la gamelle à peine les talons tournés.

L’assurance (facultative mais conseillée)

Vous en trouverez à tous les prix en fonction de l’assurance souscrite, de la marque, de la couverture, de l’âge du chien et de bien d’autres critères…

Ces assurances sont facultatives mais peuvent vous aider financièrement le jour où votre animal a des ennuis de santé importants. Comptez environ 10 euros/mois minimum pour une couverture basique.

N’hésitez pas à utiliser notre comparateur en ligne d’assurance pour chien. C’est totalement gratuit et sans engagement.

meilleure assurance pour chien

Une assurance pourquoi faire ?

Pour éviter les déconvenues lorsque l’animal doit subir une intervention ou lorsqu’il souffre d’une pathologie grave. Les frais vétérinaires montent vite et l’on peut ne pas avoir le budget nécessaire pour régler les soins. L’assurance propose de partager certains frais (en fonctions des assurances / garanties souscrites).

Comment la choisir ?

Faites le tour de ce qui existe en assurance canine. Faites faire des devis à garanties équivalentes (même protection santé, remboursement dans les mêmes cas et pour les mêmes maladies…). Faites le comparatif en terme de prix, regardez également comment est évalué l’assurance (soit elle vous a été conseillée car elle est utile et pratique, soit déconseillée car non fiable)… Il existe des sites internet qui font le comparatif et vous donnent l’évaluation de l’assurance… Ensuite, c’est à vous de choisir la moins onéreuse mais qui couvre quand même suffisamment…

Autres frais liés

A noter: Lorsque vous partez en vacances, votre animal est payant dans la plupart des hôtels et/ou location à la semaine. Vous devez compter 15 à 30 euros par nuit dans un hôtel 3/4 étoiles et de 50 à 70 euros la semaine pour une location de vacances.

Il est bon de préciser que certains hôtels et autres lieux de vacances ne tolèrent pas toujours la présence d’animaux de compagnie

Vous pouvez faire appel aux pensions canines pour faire garder votre chien, mais cela a un coût: entre 15 et 40 euros/nuit.

Un chien va donc vous coûter en moyenne 2300 euros/an.

De même si vous prenez le train, un billet pour votre animal sera à régler.

Vous pouvez maitriser votre budget en préférant des articles moins chers par exemple gamelle en plastique plutôt qu’en inox, nourriture premier prix, pas de jouets… Mais il restera toujours les frais fixes de vétérinaire…

L’arrivée du chien

chien-stresser-en-voyageVous devez avoir conscience du fait que l’arrivée de votre petit chiot à la maison ne bouleverse pas que vous et votre famille! Si vous vous sentez aussi stressé que ravi d’avoir un nouveau compagnon membre de la famille, sachez que le chiot, lui aussi sera chamboulé par son arrivée dans la famille.

Il sera perdu, voire apeuré par ce nouveau lieu qu’il ne connait pas mais aussi perturbé par l’absence de sa mère et de ses frères et soeurs.

Il va falloir que le chiot se familiarise avec son nouvel environnement, qu’il se crée de nouveaux repères et qu’il se sente en sécurité chez vous. Cela peu prendre du temps. Ne le pressez surtout pas, laissez-le prendre ses marques tranquillement, soyez bienveillant et surtout patient. Le chiot a besoin de se sentir aimé, choyé, afin de ne pas être trop angoissé par tous ces changements si soudains.

Dès le franchissement de la porte, le petit compagnon va se ruer sur tout ce qu’il trouve, objets, pièces… Il va vouloir explorer sa nouvelle maison de fond en combles. Laissez-le visiter à sa guise, ne précipitez rien. Vous pouvez cependant commencer à lui donner des indications sur les pièces dans lesquelles il peut aller ou non. A force, il comprendra ses limites « territoriales ».

S’il ne veut pas tout de suite de vos caresses, restez calme, il finira par les apprécier. Il lui faut juste un temps d’adaptation à sa nouvelle vie. Présentez-lui la famille posément.

Evitez de parler trop fort car cela peut l’apeurer, n’essayer pas de le prendre dans vos bras tout le temps et ne le câlinez pas s’il ne veut pas.

Ces recommandations sont d’autant plus vraies pour les chiens adoptés en refuge dont le passé avec les humains n’est pas toujours synonyme de bonheur…

Pensez qu’un chien, comme nous,  peu avoir besoin de confort, de calme et de tranquillité. Faites-lui un petit espace (espace panier pour chien) où il pourra se reposer tout en observant la vie familiale.

Le panier pour chien est idéal pour donner sa place à son compagnon dans la famille comme dans la maison. Il aura son endroit cocooning où il sera confortablement installé et où il pourra aller quand bon lui semble.

Le panier pour chien peut bien évidemment être remplacé par la niche à l’extérieur si le chien n’est pas autorisé à aller à l’intérieur.

Pour le côté pratique, on pensera à acheter un tapis ou une corbeille pour chien dont les tissus sont lavables, pour des raisons d’hygiène et pour la lutte contre les parasites type puces et tiques…

Parce que le chiot est désorienté à son arrivée, privilégiez le calme: pas de visite à vos voisins ni amis. Pour lui, la nouvelle famille est déjà suffisante pour la journée! Le chiot aura besoin de comprendre qui sont ses maitres et qui est sa famille, si vous lui présentez tout le monde le même jour, il risque de ne plus comprendre…Rappelez-vous qu’un chien est un être vivant, pas une peluche ou une attraction

Bon à savoir pour les premiers jours avec le nouveau membre de la famille:

  • Vous pouvez autoriser de façon ponctuelle à votre chiot de dormir auprès de vous (dans votre chambre) les premières nuits. Cela lui permettra de ne pas se sentir isolé. Il dormira mieux et par conséquent urinera moins. Quand un chiot se réveille la nuit, il fait ses besoins à chaque fois… Si vous ne souhaitez pas ramassez ses besoins le lendemain matin au réveil, cela peut être une solution.
  • Ensuite il faut immédiatement lui apprendre la propreté: Faites-le sortir un maximum après une nuit, après ses repas… dès que vous pouvez et donnez-lui une récompense à chaque fois qu’il fait ses besoins dehors. Il prendra alors l’habitude de toujours les faire dehors.
  • Apprenez-lui à ne pas avoir peur du bruit et de la foule. Votre chien doit pouvoir tolérer les gens, l’agitation sans être apeuré ou énervé. Promenez-le en ville sur des lieux fréquentés une à deux fois par semaine. Il va finir par s’habituer au brouhaha général et aux gens.
  • Un chiot et un chien en général a besoin d’air frais et de se promener. Prenez l’habitude de le sortir autant que possible. En ville, privilégiez les espaces verts (plus sympas pour lui comme pour vous!). S’il n’a pas fini son programme vaccinal, évitez de le promener à des endroits trop fréquentés par d’autres chiens afin de limiter les risques de transmission de maladies.
  • Lors de promenades, laissez-le s’approcher d’autres chiens peut importe leur taille ou leur race. Il pourra ainsi interagir avec eux, jouer et communiquer. Cela fait aussi partie de son bien-être.
  • Habituez votre chiot à garder le contact avec les humains: jeux, caresses, sorties en famille. Le chiot ne doit pas avoir peur des gens mais doit au contraire leur faire confiance et se sentir en sécurité et bien avec eux.
  • Vous pouvez ensuite passer à la phase d’éducation…

Pourquoi et comment éduquer son chiot ?

Pourquoi  l’éduquer ?

Eduquer son chien est primordial, si vous ne le faites pas, le chiot (puis le chien) ne saura pas rester à sa place. Il est pourtant très important qu’il comprenne qu’il n’est pas le maitre de maison. Pour cela, vous devrez faire preuve d’autorité et devrez lui fixer des limites (c’est vous le maitre, pas lui). Cela ne veut pas dire se montrer intransigeant et le punir à tout va, simplement lui fixer des règles à respecter pour que chacun trouve sa place au sein de la famille et cohabite sans problème.

Cela veut donc dire qu’il faut faire attention à ne pas passer tous les caprices du chiot « parce qu’il est trop mimi!» ou parce qu’on a peur de le vexer…

Bon à rappeler: Plus les règles sont mises en place rapidement à l’arrivée du chiot, plus il sera facile de les faire respecter (le chiot n’ayant pas eu l’occasion de prendre de mauvaises habitudes).

Comment l’éduquer ?

  • Les heures de repas doivent être fixes: Soit votre chien mange avant vous soit après mais pas en même temps. Une fois que vous avez déterminé une heure de repas pour le chien, gardez-la tous les jours. Il doit pouvoir manger dans un lieu calme et isolé. Vous devez lui retirer sa gamelle au bout de 20 minutes qu’elle soit finie ou non. De cette façon le chiot comprendra qu’il doit manger ce qu’il y’a et aux heures prévues… S’il grogne lorsque vous retirez la gamelle, imposez-vous: Haussez le ton, prenez une posture dominante (buste penché).
  • Ne le laissez pas faire ce qu’il veut ni aller où il veut, interdisez-lui les endroits stratégiques, les lieux de domination (en hauteur): sur un lit, sur un canapé …
  • Décidez des moments de câlins et de jeux, s’il vient vers vous, faites-le patienter un peu, c’est très difficile de résister mais cela lui apprendra que ce n’est pas lui qui décide! Allez ensuite le chercher pour lui donner caresses et tendresse. En revanche, si le chiot mâle imite l’accouplement sur votre jambe, envoyez le au panier.

Dans tous les cas adoptez une « méthode positive », ce que l’on entend par là, c’est de récompenser votre petit chiot plutôt que de le punir sans cesse. Cela ne veut pas dire tout autoriser, mais favoriser la récompense quand le chiot fait ce que vous attendez de lui.

Education et propreté :

Vous devez habituer au plus vite votre chien à faire ses besoins en extérieur. Pour cela, vous ne devez surtout pas mettre de journaux où le chiot a déjà fait ses besoins dans la maison. Au contraire, lorsqu’il ne vous voit pas, vous devez nettoyer l’endroit où il a fait ses besoin avec une odeur bien forte (type vinaigre ou autre). En effet, le chiot/chien fait ses besoin où il sent que lui (ou un autre chien) a déjà fait ses besoins. Donc s’il a fait ses besoins près de la cheminée, il est fort probable qu’il recommence au mm endroit. En supprimant l’odeur (grâce à des produits ménagers ou du vinaigre), il devrait être moins tenter de recommencer. Sortez votre chien le plus possible toujours par la même porte, toujours au même endroit, pour lui donner la possibilité de faire ses besoins dehors. Félicitez-le dès qu’il fait ses besoins.

Ne le laissez-pas courir et s’amuser s’il n’a pas fait ses besoins, sinon il va oublier qu’il a envie et fera ses besoins à l’intérieur. Une fois les besoins faits, laissez-le profitez du jardin, laissez-le s’amuser ou promenez-le.

Encouragez-le à se placer devant la porte et à gémir ou frotter la porte pour signifier qu’il a besoin de sortir. Cela évitera qu’il prenne l’habitude d’aboyer dans la maison. Le chiot doit être propre vers 4 mois.

Le promener en laisse :

Votre chiot doit apprendre à marcher en laisse. Cela va être dur pour lui au début: tout est passionnant dehors! les herbes, les chats, les voitures! Il va tirer sur sa laisse les premières fois… Mais après c’est à vous de lui expliquer comment se comporter.

Vous devez donc vous équiper d’un collier ou d’un harnais et d’une laisse. Le harnais est plus judicieux que le collier dans un premier temps car il évite au chiot de s’étrangler en tirant sur la laisse. Si vous voulez mettre un collier, alors optez pour un collier en cuir ou en tissu classique. Pour la laisse, ne prenez pas une laisse à enrouleur, une laisse classique est plus adaptée.

Maintenant que vous êtes équipé, place à l’entrainement. Faites des sessions de 10 minutes régulières avec votre chiot dans un endroit calme et peu fréquenté (pour que le chiot se concentre vraiment). Mettez-le en laisse et laissez la laisse flottante (c’est à dire non tendue). Dès que le chiot tire trop sur la laisse, donnez un coup sec et bref pour le ramener à vous et dites fermement « au pied. »

Comme toujours, félicitez-le dès qu’il marche à vos pieds sans tirer, donnez lui une friandise ou des caresses.

Si votre chien veut aller à droite, partez à gauche, s’il veut aller à gauche, partez à droite, le changement de direction l’oblige à vous suivre…

Peu à peu vous pourrez aller dans des endroits plus bruyants et plus fréquentés.

Attention si vous ne le faites pas marcher en laisse aux pieds régulièrement, il va perdre l’habitude et vous n’aurez plus qu’à tout recommencer. Mieux vaut donc le promener en laisse fréquemment…

Le rappel:

Apprendre le rappel à son chiot est primordial pour se sortir de situations embarrassantes ou dangereuses. Vous devez être en mesure de le rappeler n’importe où et n’importe quand. Sans cela, impossible de le lâcher en promenade, ni ailleurs…

L’apprentissage du rappel se fait dès que possible. Pour lui apprendre le rappel vous devez commencer dans un endroit calme où le chiot ne pourra pas trouver trop de distractions. Le but dans un premier temps est qu’il revienne sur une courte distance. N’oubliez pas de récompenser votre chiot quand il revient! Pour cela, vous pouvez lui offrir des friandises ou tout simplement une caresse. Ne le grondez pas quand il ne revient pas sinon il aura encore moins envie de revenir! Prenez votre voix la plus enjouée possible, écartez les bras pour l’accueillir, il sera plus enclin à revenir. Ne lui courez pas après sinon il va continuer à courir en pensant que vous jouez avec lui. Il faut faire ce genre d’exercice régulièrement, plusieurs sessions de 10 minutes, pour que le chien comprenne bien et le fasse naturellement.

Faites ces exercices aussi lors de promenades (dans le jardin dans un premier temps), rappelez-le au cours d’une balade. Une fois qu’il est revenu, renvoyez-le jouer. Comme cela, il n’associera pas le rappel à « je vais devoir marcher en laisse.»

En attendant qu’il soit pleinement possible de rappeler évitez les endroits dangereux (type bords de route) ou la forêt (vous pourriez le perdre).

Une fois qu’il aura vraiment compris et répondra toujours à votre rappel, vous pourrez le laisser gambader sans laisse et le rappellerez au besoin.

Le jeu

Vous pouvez et devez jouer avec le chiot mais vous devez respecter certains points. En effet, le jeu est, pour le chien, un moyen d’établir une certaine hiérarchie.

Vous devez donc essayer, autant que possible de faire du jeu, une séance d’éducation. Même en jouant, le chien comprend très bien les limites et ce qu’il peut ou ne peut pas faire. Pour se faire, vous pouvez opter pour un jouet type « pouicpouic » ou un autre jouet (balle à mâcher…). Vous devez jouer sans trop d’énervement, le chien doit tout de même rester calme et discipliné. Si le chien devient trop excité, calmez le jeu. S’il devient agressif et, par exemple, ne veut pas rendre la balle, n’hésitez pas à le gronder, il comprendra qu’il a dépassé la limite. Encouragez-le à aller jouer avec d’autres chiens lors de sorties quotidiennes.

Attendez toujours que ce soit le chiot qui manifeste son envie de jouer. Ce n’est pas à vous d’aller le chercher pour jouer mais à lui. Il lui faut son propre jouet, ne lui donnez surtout pas un objet qui vous appartient sinon, il vous « empruntera » tout et se prendra pour le chef de famille…

A vous de jouer!

Avis de la rédaction
Date
Sujet
Arrivé de son chiot
Note
51star1star1star1star1star

Tags:

Un avis sur ce produit ? Partagez-le !

Laissez votre avis